top of page
Rechercher

Hors-la-loi ? Non, respectueux de la loi !

Quand nous avions dit, avec 30 autres départements, que nous continuerions à payer l’aide personnalisée à l’autonomie à celles et ceux que la Loi Immigration envisageait d’exclure, on nous traitait de hors-la-loi.


La censure par le Conseil Constitutionnel d'une grande partie de cette loi confirme au contraire que c’est nous qui étions respectueux de notre modèle social républicain, et des valeurs fondamentales de notre pays.


Notre indignation était donc légitime, pour s’opposer à l’utilisation de la solidarité comme un outil de régulation migratoire. C’est bien cette loi qui était antirépublicaine et non conforme à la Constitution dans la grande majorité du texte.


Cela traduit le manque de respect du Gouvernement à l’égard des parlementaires, notamment de sa majorité, à qui l’on fait voter une loi juridiquement bancale, pour le marché de dupes d’une majorité à trouver, quitte à poser les pieds sur les berges malodorantes de l’extrême-droite.


Tristes temps pour notre République, qui laissent prospérer racisme et xénophobie. Ils doivent nous pousser à toujours plus parler de ce modèle d’intégration humaniste et universelle, garantissant la dignité et l'hospitalité républicaine.


Ce qu’il reste du texte a pour autant un goût amer, quand il prévoit par exemple d’expulser un jeune accompagné par les départements au titre de la protection de l’enfance lorsqu’il atteint l’âge de 18 ans. C’est nier tout le parcours d’intégration, et faire d’un espoir un échec.


C’est la diversité qui fait notre richesse, pas l’uniformité qui renferme sur soi.






Comments


  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram
bottom of page