Rechercher

Une belle histoire, celle de la lettre d’enfants d’un petit village, qui rêvaient d’une aire de jeux



Le Maire et l’équipe municipale, titillés par l’idée d’une œuvre d’art en forme d’aire de jeux, contactent des artistes : « Un artiste peut-il créer à partir de la parole d’enfants ? »


Un artiste répond partant et conçoit, avec les enfants, les élus et la population, une œuvre à nulle autre pareille.


7 ombelles de métal et céramique qui forment une ronde dans le village, et déploient des lieux de jeux pour les enfants : tourniquet, vigie, face-à-face, tables colorées ou table de ping-pong musicale...


Un projet tellement chouette qu’il a obtenu une aide nationale du « 1% Culture » excessivement rare dans le milieu rural.


De l’art partagé, dans sa conception comme dans son usage.

De « l’art utile », deux mots apparemment opposés, et qui trouvent ici une merveilleuse traduction.

De l’art dans le territoire, parce qu’intégré dans le circuit de la Forêt D’Art Contemporain, qui dissémine aujourd’hui plus d’une 20aine d’œuvres sur le Parc Naturel des Landes de Gascogne, de Captieux à Audenge.


Une inauguration rigolote, dans laquelle les enfants étaient inclus comme acteurs.

Avec dans les rôles : - de la commune et de sa population : Pompejac, - des élus : Isabelle DEXPERT et son équipe, - de l’artiste : Yves Chaudouët - du territoire : La Forêt d'Art Contemporain - des financeurs : plein de monde, public/privé, dont l’Etat et le Département de la Gironde, - des feux d’artifice sous la pluie : Pyro'Zié, - de la « baptiseuse d’Ombelles » ÉLISE CARON, - des enfants : Mazarine et ses copines !

newsletter

Pour ne manquer aucune actualité,
inscrivez-vous à la Newsletter

* Champ obligatoire

Je souhaite m'abonner à :
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram