Rechercher

« On ne naît pas femme mais on en meurt »

Ce slogan de manif dérivé d’une célèbre phrase de Simone de Beauvoir, traduit la réalité de la situation dans notre pays.

Depuis le début de l’année, 138 femmes ont été assassinées par leur compagnon ou ex-compagnon, une tous les 2 jours et demi…Cette réalité nous rappelle l’urgence de la situation : alors que le décompte macabre est en augmentation par rapport à l’année dernière, que dans 65% des cas la justice ou la police avait été saisie, et que dans 80% des cas les plaintes ont été classées sans suite, cette hécatombe est indigne de notre République, et de ses valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.


Pour exprimer notre indignation, le Département de la Gironde et la Région Nouvelle-Aquitaine ont tenu à leur rendre hommage hier, en présence d’associations engagées dans la prévention et la lutte contre les violences faites aux femmes.


A l’image d’autres pays européens ou d’initiatives prises sur les territoires, l’État doit prendre la mesure de l’effort financier qui doit être fait pour mieux accueillir, conseiller, écouter, protéger les femmes victimes de violences conjugales. Le Département y prend sa part en fonction de ses compétences, et amplifiera son action dans les prochains mois.

newsletter

Pour ne manquer aucune actualité,
inscrivez-vous à la Newsletter

* Champ obligatoire

Je souhaite m'abonner à :
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram