Rechercher

Nous refusons que les jeunes demeurent l’angle mort de ce gouvernement !

La crise sanitaire a lourdement pesé sur la jeunesse, à un moment charnière dans leur vie et avec, peut-être, des conséquences néfastes à long terme. Un indicateur parmi d’autres : en 2020, le taux de chômage a progressé davantage pour les jeunes que pour les autres classes d’âge.


Pourtant, depuis 2017, les signaux d’alerte se sont multipliés. Aussi, nous refusons que la situation des jeunes ne soit pas entendue et qu’ils demeurent l’angle mort de ce gouvernement.


Nous demandons simplement au Gouvernement le droit d’expérimenter des solutions nouvelles au niveau départemental, notamment le revenu de base ou l’ouverture du RSA aux jeunes de 18-25 ans qui en sont jusqu’ici exclus.


Si le Gouvernement assume de faire confiance à l’action locale, les Départements, par l’action sociale et territoriale qu’ils mènent, peuvent être au cœur de ces nouveaux projets. Le moment est venu pour la France de réaffirmer que la solidarité est une ressource nationale et une richesse pour ses territoires.


Retrouvez notre tribune dans Le Monde, cosignée avec 14 autres Président.e.s de Départements et Anne Hidalgo, Maire de Paris :


https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/06/07/nous-presidents-de-departement-refusons-que-les-jeunes-demeurent-l-angle-mort-de-ce-gouvernement_6083155_3232.html?fbclid=IwAR1OSyDqApXQyYZBJnJKAVCvWerlUjGBeMO8TFaXLPHX5zHt_RuDkk0r-8o


  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram