Rechercher

Les résultats de ce soir confirment le malaise dans la démocratie.

Lorsque la raison n'est plus de mise dans le débat alors qu'elle pourrait apaiser les dissensions et les articuler politiquement, nous en subissons toutes et tous les conséquences.


Le mécontentement déborde et, faute d'avoir été pris en charge ces cinq dernières années par le Gouvernement, on le voit rejaillir sans détour dans le vote, et dans l'abstention.


Comme beaucoup d'entre nous, je ne peux pas me résoudre à voir le scénario d'une extrême-droite au second tour à chaque élection, qu'elles soient nationales ou locales.


Dimanche 24 avril, fidèle à mes valeurs et au sens de mon engagement politique, j’en appelle à un vote de liberté, à un vote d’égalité et surtout à un vote de fraternité, en reportant nos voix sur le seul candidat républicain.


La majorité départementale veillera à ce que l'urgence démocratique soit entendue en Gironde. Nous œuvrerons donc à préserver la pluralité de notre majorité départementale, car c'est la source de la force d'agir commune. C'est ensemble que nous éviterons l'impasse des discours de haine, et c'est ensemble que nous bâtirons une société inclusive, écologique et solidaire.


A Gauche, nous devons en tirer les enseignements, pour les élections législatives qui arrivent et pour les années à venir.

Posts récents

Voir tout
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram