top of page
Rechercher

L'Union européenne est ce que l'on en fait ensemble

Des conseillers départementaux de la Gironde devant la Commission européenne

À l’approche du vote pour l’élection des députés européens, les mots de l’écrivain Laurent Gaudé dans son recueil Nous, l’Europe, prennent un sens particulier en la définissant comme « la réunion des pays blessés qui s’embrassent pour ne pas continuer à se mordre ».


Certes, l’Union n’est pas parfaite et l’Europe sociale reste à faire. Le manque de lisibilité, les politiques d’austérité et bien d’autres phénomènes alimentent la dynamique de la défiance. Les élus européens doivent en prendre conscience. Mais nous ne pouvons prendre le risque qu’un gouvernement comme celui de Victor Orban ou de Giorgia Meloni deviennent la règle.


Parce que l’Union, quoique l’on en dise, est résolument là sur nos territoires. Elle va de commune en commune dans le Médoc et en Haute-Gironde à travers le Bus en +. Elle aide les Girondines et les Girondins à se loger avec la réhabilitation de 152 logements à Mérignac-Bourranville ou la construction durable en bois de logements de fonction au collège du Pian-Médoc. Elle accompagne nos territoires dans la transition écologique en co-finançant la structuration d'un tiers lieu destiné à la production locale agricole et à la sensibilisation à l'environnement sur l’Entre-Deux-Mers. Elle prend soin en proximité avec le co-financement de la Maison de santé de Blaye.


Les exemples sont nombreux, concrets et incarnés dans nos paysages. L’Union européenne n’est donc pas condamnée à être une instance froide, technocratique et Bruxelloise. L’Union européenne est ce que l’on en fait ensemble : un espace commun solidaire et humaniste, démocratique et souverain, sensible aux territoires pour mieux les protéger et les faire s’épanouir.


Le 9 juin, c’est à nous de faire en sorte « Que l’Europe redevienne l’affaire des peuples. » (Laurent Gaudé, Nous, l’Europe, p.183).

Comments


  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram
bottom of page