Rechercher

L'Europe est marquée au fer rouge par un nom : Boutcha

Les charniers découverts en Ukraine après le départ des troupes russes, à Boutcha comme ailleurs dans le pays, sont de ces atrocités qui ont marqué l'Histoire de l'humanité au fer rouge.


Les images qui nous parviennent sont glaçantes et réveillent en nous le souvenir d’épisodes encore douloureux dans notre inconscient collectif européen. Des femmes, des hommes, des enfants abattus sur leur bicyclette ou au bord de la route. Les corps criblés de balles et mutilés, les mains liées dans le dos et les fosses communes débordant de cadavres, témoignent d'une série d'exécutions sommaires.


Bien sûr, nous avons bien conscience qu'une guerre fait toujours des victimes, y compris dans les populations civiles. Mais cela ne doit en rien tarir notre révolte face à une telle horreur et une telle barbarie que rien ne peut justifier.


Pour que la lumière soit faite sur ces massacres, sur ceux qui les ont commis ou commandités, pour que la vérité ne soit pas, cette fois encore, la première victime de la guerre en passant les faits sous silence, notre seule arme reste notre indignation. Elle doit constituer une force commune qui arme la justice face à la tyrannie.

Posts récents

Voir tout
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram