Rechercher

Et si l'Europe faisait dérailler la LGV ??

En n'ayant pas retenu, à ce stade, les lignes TGV Bordeaux/Toulouse et Bordeaux/Dax comme prioritaires dans les 135 projets d'infrastructures qui seront financés par l'Union Européenne, c'est une sortie des rails inédite que vient de provoquer la Commission Européenne pour ces projets.


Elle évoque surtout la pertinence ainsi reconnue de travailler plutôt sur l'aménagement des lignes existantes, moins impactantes sur le plan environnemental et plus utiles aux déplacements quotidiens des habitants.


Et si les trains roulent à 250 km/h au lieu de 360 km/h, quand on voit le coût (18 millions d’€ !) de la minute gagnée pour une nouvelle ligne TGV, c'est aussi un gain d'argent public conséquent, qu’il vaut mieux utiliser dans l’hôpital public ou l’Education Nationale !


Nous préférons, au Département de la Gironde, investir pour les lignes du quotidien, comme Macau/Le Verdon, le Blayais, ou le Réolais en complément de Langon.


Restons cependant vigilants dans les mois qui viennent, tant que la barrière du passage à niveau n'est pas définitivement abaissée !


Hervé Gillé, Sophie Piquemal, Bernard Fath, Corinne Martinez, Sacha André, Laurence Harribey, Bruno Marty, Johann Konschelle, Vincent Dedieu, Frédéric Birac

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram