Rechercher

En Gironde, 1 allocataire du RSA sur 4 dispose déjà d’une activité professionnelle

Proposer de conditionner le RSA à l’obligation de réaliser 15 à 20h d’activité par semaine témoigne d’une méconnaissance profonde du RSA et de sa réalité.


C’est oublier que le RSA n’est pas seulement un revenu, mais bien un droit.

C’est oublier qu’il est déjà conditionné à des engagements entre l'allocataire et les pouvoirs publics.

C’est oublier la mobilisation des travailleurs sociaux auprès de ces personnes.

C’est oublier les réalités humaines derrière les chiffres : difficultés de mobilité, de garde d'enfants, de formation… car non il ne suffit pas de traverser la rue pour trouver un emploi !


Plutôt que créer de nouveaux emplois précaires ou mini-jobs, l’enjeu pour le Département est d’accompagner les personnes dans des parcours d’insertion pérennes.


Plutôt que de stigmatiser à nouveau les allocataires du RSA, attaquons-nous aux vraies causes du chômage qui sont moins liées à une prétendue oisiveté qu’à des salaires trop bas, des parcours de vie difficiles, un éloignement géographique ou un manque de formation.

Posts récents

Voir tout
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram