Rechercher

Dimanche ministériel.



Venue du Ministre de l’Intérieur et du Garde des Sceaux à Bordeaux pour rencontrer la cellule dite « MNA », chargée de lutter contre la délinquance des mineurs étrangers.


Profitons de ce post pour casser les amalgames habituels :


1 - Un MNA (Mineur Non Accompagné) est un mineur étranger sans représentants légaux sur le territoire français.


2 - Il doit normalement se présenter pour une évaluation qui permet de confirmer, via la Procureure, son statut de mineur.


3 - Il est alors confié au Département de la Gironde, qui le prend en charge dans un lieu d’accueil. Cet accompagnement permet généralement un cursus de formation aboutissant à une intégration professionnelle et sociale dans notre pays, avec très souvent des parcours exemplaires.


4 - Ceux qui ne parviennent pas jusqu’à l’évaluation sont captés par des réseaux mafieux qui les placent sous addiction afin de les pousser à la délinquance. Ce sont eux que la cellule improprement dénommée « MNA » cherche à empêcher de commettre vols à la tire et agressions. Ils sont, dans la grande majorité des cas, en réalité majeurs.


5 - MNA confiés ou exploités, tous ont un vécu lourd, souvent traumatique, issu de leur voyage difficile. Ceux qui sont pris en charge ont la chance de pouvoir s’en sortir. Difficile de capter les autres.


Aucune discussion avec les Ministres n’ayant été prévue, j’ai échangé avec eux en aparté pour demander que soient accordés des moyens supplémentaires à la Protection Judiciaire de la Jeunesse, afin que toutes les mesures éducatives destinées aux jeunes que nous prenons en charge soient exécutées.


Marie-Claude Agullana Philippe Ducamp

Posts récents

Voir tout
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram