top of page
Rechercher

Défendre notre hôpital !!




A la demande de Jerome Guillem, maire de Langon, une délégation a été reçue au Ministère des Solidarités et de la Santé ce jour.


Nous avons exposé la situation de notre centre hospitalier Sud-Gironde, essentiel dans un secteur marqué par sa ruralité, sa croissance démographique et son vieillissement. Il constitue un établissement structurant en matière de santé publique, pour garantir un accès aux soins universel en toute proximité.


Le centre hospitalier souffre aujourd’hui d’un financement par l’État insuffisant et cumulé depuis plusieurs années, ayant entraîné une vétusté progressive des bâtiments, ainsi qu’un sous-équipement au regard des besoins du territoire. Ces éléments contribuent à amoindrir son attractivité pour les équipes médicales, dans une période déjà complexe en matière de renouvellement de ces professions et de leur répartition territoriale.


Pourtant, des efforts conséquents ont été accomplis depuis quelques années pour consolider les services, élargir l’offre de soins, tout en réalisant d’importants efforts de gestion. Aujourd’hui, l’établissement atteint les limites de l’exercice.


Notre délégation, en pleine convergence avec l’Agence Régionale de Santé Nouvelle Aquitaine et l’équipe de direction du centre hospitalier, ont donc demandé qu’au delà des déclarations d’intention, des actes soient désormais posés en réponse aux besoins d’investissement et de consolidation budgétaire.


Le Ministère a indiqué comprendre la situation spécifique de cet établissement, et mesurer le caractère collectif et transpartisan de la mobilisation. Une perspective visant à répondre aux besoins a été annoncée. Le travail déjà réalisé autour du projet médical en constitue la première brique. Au printemps prochain, les financements déployés via l’ARS pourront être précisés. Les procédures préalables à l’investissement pourront alors être lancées en Juin. Elles prendront 12 à 18 mois, pour un démarrage des travaux qui peut être envisagé début 2025. En attendant, des financements liés aux besoins du quotidien (matériels, informatique, maintenance) ainsi qu’à la reconstitution des marges financières pourront être mobilisés, via des enveloppes dédiées du Ségur évaluées à 3 millions d’€. Ils sont indispensables pour redonner une trajectoire budgétaire saine permettant le recours aux emprunts bancaires, complément de financement du projet.


La délégation a exprimé le souhait d’une visite ministérielle en Sud-Gironde, pour donner un signal politique fort au centre hospitalier, à ses professionnels, et à la population. Dans l’attente, à la demande de la délégation, un courrier sera transmis par le Ministère afin de formaliser les propos tenus : il en va de la réduction des fractures sociales et territoriales dans l’accès aux soins, un droit fondamental auquel doit s’appliquer la valeur républicaine d’égalité, pour toutes et tous, partout.


Composition de la délégation :

- Jérôme GUILLEM, maire de Langon - Vincent Gorse, Président du Conseil de surveillance du centre hospitalier Sud-Gironde - Jean-Luc GLEYZE, Président du Département de la Gironde - Les parlementaires Nathalie Delattre et Florence Lassarade, sénatrices, Pascal Lavergne et Sophie Mette, députés. - (Bruno.marty, maire de La Réole, Isabelle Dexpert, conseillère départementale, et Christian Daire, Maire de Toulenne n’ont pu y prendre part)

Commentaires


  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram
bottom of page