Rechercher

Certains sujets doivent impérativement nous rassembler : c'est le cas des droits des femmes !



Je plaide aujourd'hui aux côtés d'Alain Rousset, d'Alain Anziani, Président de Bordeaux Métropole, de Pierre Hurmic et de représentantes d'associations des droits des femmes pour instaurer en France une Justice spécialisée dédiée à l'accompagnement des femmes victimes de violences conjugales. En Espagne, ce modèle a fait ses preuves depuis 2004 date à partir desquels ont été constitué ces parquets, dotés de compétences civiles et pénales et des moyens qui leur font défaut. L’Espagne délivre depuis 17 fois plus d’ordonnances de protection que la France et le nombre de féminicides a depuis baissé de 25 % !


De telles avancées sont à notre portée !


À quelques jours de la Journée Internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le 25 novembre, nous devons nous mobiliser pour réaffirmer avec vigueur le souci de l’égalité, affirmer avec conviction les droits des femmes. Rappelons que 220 000 femmes continuent chaque année à être victimes de violences conjugales en France. 101 ont été lâchement assassinées en 2021, par leur conjoint ou ex-conjoint.


Ça suffit !


Les signataires :

Annie CARRETTO et Myrtille BONDU co-présidentes pour le Planning Familial de la Gironde,

Naima CHARAÏ, ancienne conseillère régionale en charge des droits des femmes et de la lutte

contre les discriminations et dernière Présidente de l’Acsé,

Caroline LAVEISSIERE, Vice-Bâtonnier du Barreau de Bordeaux,

Brigitte TANDONNET et Amélia GUSTAVE, co-présidentes du CACIS,

Alain ANZIANI, Président de Bordeaux Métropole,

Pierre HURMIC, Maire de Bordeaux,

Alain ROUSSET, Président du Conseil Régional de la Nouvelle-Aquitaine,

Jean-Luc GLEYZE, Président du Conseil Départemental de la Gironde.

Posts récents

Voir tout
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram