Rechercher

#çaecoutequoiunpresident ?


Un excellent album du jeune groupe de Leeds, Yard Act, avec un mélange parfait : son énergique et propos politique.


Dans une lignée qui fait écho à des groupes à forte coloration anglaise (the Kinks ou Blur), à engagement politique marqué (the Specials) ou capables de faire muter le flow hip-hop dans la pop (the Streets), l’album « The overload » est une critique du capitalisme dominant, des absurdités d’un monde égoïste, des tentations de l’extrême-droite, et d’un moment où nous sommes « debout, main dans la main, regardant le monde brûler ». Le tout porté par un humour anglais acerbe. Bref, un bon album en cette période de présidentielle.


C’est ici le regard d’une jeunesse qui condamne, mais avec l’énergie d’un sursaut vital pour ne pas se contenter de rester les bras ballants.


Alors, s’impose la vitalité d’un post-punk lancé sur les chapeaux de roues d’une basse ronde et sèche à la fois, d’une guitare aux riffs économes mais stimulants, d’une batterie qui pulse avec force et précision, pour entourer les paroles acides portées par la rythmique vocale d’un James Smith au fort accent du Nord de l’Angleterre.


Belle illustration avec le morceau « Dead horse », dont la rythmique funk, qui donne des fourmis aux jambes s’accompagne de paroles qui vont droit au but :


Ce pays cinglé à moitié plein d’abrutis Rira enfin le dernier Lorsqu’il sera entraîné sous l’eau Par le poids de la tumeur Qui s’est formée lorsqu’il a embrassé la peur Prêchée par le Front National et sa nouvelle coupe de cheveux

Angleterre, mon cœur saigne Pourquoi m’as-tu abandonné ? C’est vrai, je t’ai aussi abandonnée Mais vous savons tous les deux Que ce n’est pas moi qui ai menti Et je ne suis pas effrayé par les gens qui ne sont pas comme moi Contrairement à toi.


(« This crackpot country half full of cunts / Will finally have the last laugh / When dragged underwater / By the weight of the tumour / It formed when it fell for the fear mongering / Of the national fronts new hairdo

England, my heart bleeds / Why’d you abandon me ? / Yes, I abandonned you too but we both know / I wasn’t the one lied to / And I’m not scared of people / Who don’t look like me, unlike you »)


#musicchoice #madiscotheque

Posts récents

Voir tout
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram